Quelle est la différence entre un gîte et une chambre d’hôte ?


Quelle est la différence entre un gîte et une chambre d’hôte ?

Le gîte et la chambre d’hôte sont souvent confondus, car ce sont deux formes d’hébergement très courantes. Pourtant, cet aspect commun ne doit pas vous faire oublier que ce sont deux appellations bien distinctes. Au moment de vous décider, sachez également que ces hébergements offrent des prestations bien différentes.

Gîtes et chambre d’hôte: deux d'hébergements bien distincts

Un gîte est une habitation ou un appartement complètement meublé. Vous pouvez vous y comporter comme s’il s’agit de votre propre maison. Vous disposez donc librement de l’habitation tout entière.

Une chambre d’hôte est une chambre arrangée pour vous, dans le domicile du propriétaire qui vous accueille chez lui. C’est une chambre généralement offerte pour la nuit. Quand bien même la chambre comporte un coin pour vous, les pièces, elles, sont communes. Vous partagez le même domicile que le propriétaire. Vous vous verrez confier la clé de la maison vous demandant implicitement de respecter les règles du domicile.

La courtoisie est bien évidemment de rigueur. Il est donc souhaitable de l’informer de vos heures d’arrivée et surtout de le prévenir dans le cas où vous rentrerez tard. Vous devez également faire le moins de bruit possible après une certaine heure, notamment durant les heures de repos de tous dans le domicile.

Gîtes et chambre d’hôte, quelles différences ?

Les différences entre un gîte et une chambre d’hôtes sont de 4 principaux ordres.

Première différence : la gestion

L’une des premières différences entre un gîte et une chambre d’hôtes est leur gestion. Selon la réglementation, la chambre d’hôte se situe dans le domicile de l’habitant lui-même. Ce dernier peut même proposer plusieurs chambres à louer au sein de sa demeure. Vous comprendrez donc que la chambre d’hôte est fortement dépendante de l’habitant. Toutefois, que cette chambre soit dans la résidence principale ou secondaire, l’accueil du locataire est fait par le propriétaire lui-même. Le principe de délégation de gestion, dans ce cas-ci, n’est donc pas possible.

Pour ce qui est du gîte, sa gestion est assurée par une personne quelconque. Le gîte peut-être, un appartement, une maison, une villa ou même un modeste studio. La location d’un gîte se fait par jour, hebdomadairement ou par mois. Toutefois, elle ne dépasse pas une période de 12 semaines. Dans ce type d’hébergement, le locataire est indépendant et peut y vivre sans avoir à subir les contraintes imposées par le propriétaire. Dans un gîte, le locataire bénéficie également d’une cuisine équipée où il pourra faire lui-même sa cuisine.

Deuxième différence : les prestations offertes

Les prestations de service pour une chambre d’hôte comprennent un certain nombre d’aspects. La mise à disposition d’une chambre avec des mobiliers adéquats, une toilette et une salle de bain accessible sont là quelques services nécessaires. Le domicile doit également répondre aux normes d’hygiène et de propreté. Le propriétaire du domicile où se trouve la chambre d’hôte vous propose un repas soit gratuitement ou de l’inclure dans le tarif. La réservation d’une chambre d’hôte est assortie de la fourniture du linge de maison par le propriétaire.

À l’inverse, le gérant du gîte n’a pas l’obligation de proposer de repas ou de mettre à votre disposition du linge de maison. Le propriétaire n’a pas obligation de vous fournir des linges de maison. L’unique service ici est de mettre à la disposition du locataire d’un habitat répondant aux meilleures normes d’hygiène et de propreté.

Troisième différence : la labellisation et le classement

D’un point de vue réglementaire, le gîte est considéré comme une habitation de tourisme. Il peut donc faire l’objet d’un classement allant de 1 à 5 étoiles en fonction du niveau de confort. 5 étant la note de qualité maximale. Ce classement a une durée de validité de 5 ans et est établi suivant un certain nombre de critères regroupés en quatre catégories. L’équipement, le service offert, l’accessibilité et développement dans le temps constituent ces catégories. La labellisation est également possible. Cependant, la chambre d’hôte ne fait l’objet d’aucun classement. Elle peut néanmoins se voir octroyer une labellisation de qualité par des structures privées, notamment Gîtes de France ou Clé vacances.

Quatrième différence : la réglementation et les obligations

Le gîte est réservé exclusivement au locataire et ne comporte pas d’un hall de réception. Ce type d’habitation est soumis à la réglementation en rapport aux habitations saisonnières meublées. Cette dernière stipule de fournir au locataire : une description entière des lieux comprenant également le tarif avant la signature du contrat. Une note au moment du paiement doit être également fournie au locataire. De plus, la durée de séjour dans un gîte ne doit pas excéder 90 jours.

Pour la chambre d’hôte, le gérant ne peut accueillir beaucoup de personnes au sein de sa demeure. La chambre d’hôte doit donner accès à une salle de bain et à aux toilettes. L’accueil est géré par le propriétaire en personne. Il doit obligatoirement déclarer sa chambre d'hôte à la mairie. Il a également l'obligation donner une note au locataire au moment du paiement. Cette dernière doit contenir la période, l’adresse du domicile, le numéro de la chambre occupée, la durée et le nom du client.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *